5 conseils pour votre politique en matière d’alcool

La consommation problématique d’alcool nuit aux performances professionnelles. Telle est la conclusion d’une enquête menée par Securex auprès de plus de 1 600 travailleurs belges. Une raison de plus d’élaborer une politique efficace en matière d’alcool au sein de votre organisation. Ces cinq conseils vous mettent sur la voie.

1.     Osez parler librement de l’alcool

Un collègue qui boit, un peu trop souvent, un petit verre de trop ? Une situation qui amuse … ou qu’on prend soin d’ignorer. Jusqu’à ce qu’il soit trop tard ?

Brisez le tabou qui pèse sur l’alcool. Veillez à ce que vos collaborateurs soient conscients des risques pour leur santé, leur productivité et la sécurité de tous.

2.     Posez des limites

Un verre de cava pour fêter quelque chose ? Aucun problème. Mais est-il acceptable de boire aussi l’après-midi ? En quelle quantité ? Ceux qui ne boivent pas d’alcool ont-ils une alternative ?

Une politique nécessite des engagements clairs. Fixez des règles explicites auxquelles tout le monde doit se plier. Désignez une personne chargée de veiller à leur respect. Et soyez toujours cohérent. L’idéal pour prévenir les problèmes d’alcool aigus et chroniques.

3.     Coachez les cadres

Les buveurs problématiques savent comment ne pas se faire repérer. Ils sont parfois même couverts par leurs collègues. Résultat : des performances en baisse et une ambiance plombée.

Faites en sorte que les cadres soient les maillons forts de votre politique en matière d’alcool. Veillez à ce qu’ils soient capables de reconnaître les signaux d’un abus d’alcool. Et fournissez-leur les outils nécessaires pour aborder les problèmes de manière constructive.

4.     Proposez de l’aide

Le problème d’alcool de votre collaborateur ne fait plus aucun doute. Vous lui en avez déjà touché un mot, mais il ne change pas de comportement. Que faire ?

L’alcoolisme est une maladie qui nécessite un traitement adéquat. Renvoyez donc toujours les alcooliques en temps opportun vers un service d’aide spécialisé.

5. Ne relâchez pas vos efforts

Les mauvaises habitudes sont souvent pires que les bonnes résolutions. À fortiori s’il est question d’alcool… Veillez à ce que votre politique en matière d’alcool reste à l’avant-plan. Remettez-la à l’ordre du jour au moins tous les ans.

Vous cherchez une manière rapide et efficace de sensibiliser vos travailleurs aux dangers de la consommation d’alcool et de drogues au travail ? Proposez-leur une formation en ligne.

Share on pinterest

Laisser un commentaire

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.