Un compliment fait toujours plaisir !

« C’est une idée intéressante », « C’est chouette de ta part d’avoir spontanément aidé ce nouveau collègue ce matin », « Quel beau pull ! », « Je trouve ton texte très bien écrit ». Tout le monde apprécie un compliment ! L’appréciation, cela ne s’achète pas, il faut la recevoir ou la donner. Serait-ce pour cela que nous sommes touchés quand nous recevons un compliment ?

Et pourtant, nous ne nous soucions pas assez de ce qui est bien et de ce que nous apprécions chez l’autre. Nous le faisons spontanément avec nos enfants (« Quel beau dessin », « Bien joué ! »), mais au travail, l’appréciation est une denrée bien rare. Nous sommes vigilants pour tout ce qui peut mal tourner, alors que ce qui fonctionne bien ne bénéficie pas d’une grande attention.

Voilà pourquoi la journée nationale des compliments est une bonne idée : cela nous encourage à nous apprécier davantage les uns les autres. Et pas pour une journée, mais pour toute l’année.

Chaque compliment formulé fait plaisir deux fois : une première fois pour celui qui le reçoit, et ensuite pour celui qui le donne. En effet, cela libère, pour ces deux personnes, de la dopamine, une substance qui provoque un sentiment positif. Choisir de vivre en témoignant de l’appréciation, c’est choisir de vivre heureux !

L’appréciation stimule la motivation de vos collaborateurs !

Des études démontrent que les collaborateurs qui évoluent dans un climat propice à l’appréciation sont plus autonomes et motivés. L’envie de travailler prime sur le fait de devoir travailler, et cela a clairement des effets bénéfiques sur les performances et la santé des collaborateurs : ils prestent mieux, sont moins stressés et moins malades.

Le modèle AIC nous apprend qu’il existe trois besoins de base pour se sentir autonome et motivé :

  • Autonomie : sentiment de liberté psychologique. Fait de jouir de la liberté de choix et de la rationalité.
  • Implication : engagement, développement de relations positives avec les autres. Sentiment de faire partie d’une équipe soudée.
  • Compétence : se sentir capable de bien réaliser une tâche, fort de ses talents et de ses forces.

La force des compliments donnés et de l’appréciation témoignée est grande. Cela agit, en effet, sur chacun des besoins de base susmentionnés :

  • Un compliment accroît votre sensation de plénitude : ce que je fais fait la différence
  • Un compliment renforce la relation entre celui qui le donne et celui qui le reçoit
  • Un compliment nourrit votre sentiment de compétence

Conseils pour un environnement de travail valorisant

Que pouvez-vous faire pour créer un climat valorisant au travail ?

  • Parlez à votre supérieur de l’importance d’un feedback valorisant
  • Commencez une concertation professionnelle en demandant ce qui s’est bien passé, ce dont les gens sont fiers, ce qui leur a apporté de la satisfaction
  • Donnez toujours des compliments immédiatement : ne les gardez pas pour l’entretien d’évaluation annuel
  • Fêtez les réussites avec vos collègues
  • Invitez vos collègues à dire ce qu’ils apprécient chez l’autre
  • Donnez le bon exemple, et donnez un compliment sincère
  • Organisez une action ludique (journée des compliments, mur des compliments, etc.)

S’agit-il d’un plaidoyer pour un good-news-show unilatéral ? Absolument pas ! Les gens savent que des choses se passent régulièrement mal, doivent être adaptées. Mais si la formulation de ce qui va bien est en équilibre avec la formulation de ce qui va mal, les gens sont plus ouverts aux adaptations à apporter.

Vous façonnerez de la sorte un climat valorisant, mais aussi pédagogique : les collaborateurs apprennent de leurs erreurs, en parlent de façon transparente plutôt que de tenter de les camoufler, et osent bien plus prendre des initiatives.

Qui recevra votre prochain compliment ?

Share on pinterest

Laisser un commentaire

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.