Héros du jour : le candidat de festival

Alors que la « guerre des talents » fait rage, la base de données d’offres d’emploi déborde de chances à saisir. En effet, 2,6 % des emplois ne sont actuellement pas pourvus en Belgique. Bonne nouvelle pour nos jeunes diplômés, non ? Mais comment les entreprises peuvent-elles faire pour attirer de bons candidats ?

Où se situe le match entre l’offre et la demande ?

Cela commence déjà dans le choix de la formation que votre enfant chéri veut suivre. Laissez-vous votre chouchou choisir entre apprendre pour savoir des choses ou apprendre pour faire des choses ? Votre enfant aime-t-il se retrousser les manches ? Le chroniqueur Pieter Derks a écrit un article au sujet du nombre élevé de Néerlandais hautement qualifiés et du manque de professions manuelles comme les menuisiers, plombiers, plafonneurs…

Engager un nouveau collaborateur est un premier défi dans la quête du meilleur candidat. L’intégrer sur le lieu de travail les premières semaines, puis le garder à bord ensuite constitue un second défi. Des entretiens avec des CEO et des RH Managers démontrent que les entreprises sortent leurs meilleures cartouches pour séduire les candidats. Ceux-ci font leur « shopping en ligne » dans le supermarché des offres d’emploi, avec leur diplôme et leurs expériences comme monnaie d’échange. Il est préférable alors que le parcours du candidat dans votre entreprise ne commence pas sur une fausse note ! Alors comment offrir à ces jeunes candidats un bon accueil ?

J’aime faire une comparaison avec les nombreux étudiants qui, seconde session ou pas, sélectionnent leur ou leurs festival(s) de l’été. Après avoir étudié la programmation, examiné le camping, s’être donné rendez-vous avec un cercle d’amis… Il ne leur reste plus qu’à commander leur ticket en ligne, préparer la tente et le sac à dos, le brassard pour le contrôle de sécurité et… espérer qu’on leur demande de venir danser sur scène !

Comment séduire le candidat jusqu’à le faire danser ?

Grâce au recrutement au moyen d’un entretien vidéo, à une évaluation sur le long terme ou à une « marque employeur » forte ? Évaluez la motivation, l’attitude et les compétences d’apprentissage plutôt que le niveau de formation et l’expérience. Je vous propose la playlist suivante :

  • Adoptez le point de vue de votre public et lancez-vous dans une intro du tonnerre : un petit déjeuner de bienvenue pour une intégration facile avec les collègues au travail.
  • Allumez les spots et assurez une animation continue : un jeu d’entreprise comme parcours interactif de formation pour les premiers pas dans la fonction.
  • Quelle chanson allez-vous proposer ensuite ? Clôturez l’expérience du candidat par une enquête et un goodie bag pour faire une bonne impression.

« Take me up to the Paradise City, where the salary is high and my colleagues are pretty. »

Share on pinterest

Laisser un commentaire

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.