Le pouvoir d’un bonjour et d’un merci

On sous-estime souvent les bienfaits d’une reconnaissance simple sur le lieu de travail. Pourtant dire bonjour et merci à ses collègues semblent prodiguer beaucoup de plaisir. Connaissez-vous, au contraire, les risques que peut engendrer un manque de gratitude en interne ?

Ces derniers temps, je suis étonnée par le nombre de collègues et d’amis en manque de reconnaissance professionnelle. Un élément qui semble fortement jouer sur leur motivation, mais aussi sur leur bien-être mental, et à terme sur leur productivité.

Et pourtant… n’y a-t’il rien de plus facile que de dire bonjour ou merci ? Cela fait partie des expressions que nos parents nous apprennent dès notre plus jeune âge, non ?

Je me souviens d’un séminaire que nous avions organisé il y a quelques années pour faire suite à la sortie d’un white paper sur le thème de la motivation. Une des DRH invitée pour partager son expérience nous avait fait part de sa méthode toute simple et gratuite. Elle disait bonjour aux membres de son entreprise et veillait à les appeler par leur prénom. Et surtout, elle ne manquait pas de remercier les membres de son équipe à chaque fois qu’elle leur demandait l’une ou l’autre tâche.

Tellement simple ?

Cela peut sembler simpliste, mais l’impact est énorme. D’un coup le collègue ne se sent plus transparent, mais reconnu ; il sent qu’il fait partie d’une équipe, de l’organisation. Il est plus impliqué et a envie de travailler. Des éléments qui jouent sur sa motivation et son bien-être mental.

Sur le long terme, il n’est pas évident de travailler dans un environnement sans gratitude, sans reconnaissance. Cela peut mener, par exemple, à :

  • un manque de confiance en soi. On se demande si son travail est apprécié…
  • un manque de motivation. On a beau être très motivé par son boulot, un geste de gratitude, d’encouragement de temps en temps aide à rester motivé.
  • plus d’absentéisme, voire à une rotation du personnel plus importante.

Lisez aussi le blog « Pourquoi travaillez-vous ? »

Scientifiquement prouvé

Évidemment, on peut partir du postulat que nous sommes au travail pour effectuer une tâche et que donc l’exécution de celle-ci relève de la base, de l’entendement logique. Pourtant, montrer de la gratitude envers ses collègues ne peut avoir qu’un effet positif, sur eux, mais également sur la personne qui remercie. Car oui… des études ont prouvé que dire merci ou éprouver de la gratitude permettrait de rendre l’autre plus heureux, mais également d’être plus heureux.

Comment s’y prendre ?

Vous n’êtes pas un adepte de la gratitude, vous n’avez pas été éduqué en ce sens… mais ne demandez qu’à apprendre ? Bravo ! C’est le premier pas le plus difficile.

Commencez par des éléments un peu « extra-ordinaires » : un gros contrat signé, un remplacement effectué au pied levé… Essayez et évaluez le résultat, cela vous encouragera à continuer pour de plus petits événements.

Et retenez bien qu’un simple merci peut apporter beaucoup à votre interlocuteur.

Alors… on s’y met tous ?

Convaincu des bienfaits du « Merci » ? Prêt à essayer dès demain ?

Lancez-vous, voyez le résultat et… merci de m’avoir lue !

Share on pinterest

Laisser un commentaire

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.