10 questions à se poser avant de se lancer comme entrepreneur !

Suis-je bien dans ma tête et dans mon corps ?

L’entrepreneuriat est surtout une histoire de relations humaines. Et pour bien se sentir avec les autres, un seul moyen : être bien avec vous-même. Ne laissez pas vos complexes prendre le dessus ! N’hésitez pas à remonter le temps, à revivre certaines situations difficiles et à vous demander comment vous les avez surmontées. Vous vous créerez une « boîte à outils » qui vous aidera dans votre aventure entrepreneuriale.

Puis-je citer mes points forts et mes points faibles ?

Votre réussite sera déterminée par votre capacité à capitaliser sur vos forces et à gérer vos faiblesses. Ne culpabilisez pas de ne pas savoir écrire sans faute ou de ne rien comprendre à la comptabilité. D’autres peuvent le faire à votre place. Avec le temps, vous pourrez focaliser votre énergie sur l’acquisition de nouvelles compétences. Au départ, restez concentré sur le développement de vos talents. Si vous avez du mal à définir quelles sont vos forces, posez-vous ces questions : dans quelles situations est-ce que je me sens bien ? Quels sont les compliments que je reçois fréquemment ? Pour quoi fait-on appel à moi ?

Suis-je capable de définir mes valeurs et mes principes ?

Ne sous-estimez pas l’importance de cette question ! Savoir quels sont les valeurs et les principes qui vous habitent et que vous souhaitez défendre, c’est l’assurance de rester cohérent dans tout ce que vous faites. C’est également un bon filtre pour déterminer avec qui travailler. Ne vous engagez pas avec quelqu’un qui ne partage pas 100% de ce qui vous définit.

Ais-je listé les personnes sur qui je peux vraiment compter et celles à éviter ?

Il est impossible d’anticiper tous vos besoins et toutes les péripéties que vous allez vivre. Connaitre clairement les personnes sur qui vous allez pouvoir compter, c’est un ensemble de cartes supplémentaires à ajouter à votre jeu. Pensez également à celles que vous devez absolument éviter… Vous gagnerez énormément de temps.

La personne avec qui je vis est-elle prête à me suivre dans cette aventure ?

Nombreux sont les entrepreneurs qui se plantent à cause d’une mauvaise gestion de leur vie privée. Faites un plan de communication pour le lancement de votre projet sur le marché. Mais, faites en un aussi pour bien communiquer à votre conjoint(e) votre vision et les risques auxquelles vous allez peut-être devoir être confrontés.

Mon associé partage-t-il la même ambition que moi ?

Plus important encore que partager une complémentarité disciplinaire ou humaine, c’est partager une même ambition ! Voici quelques questions à poser à votre futur associé : combien souhaites-tu gagner dans 6 mois, 1 an, 3 ans ? Es-tu prêt à sacrifier tes soirées, tes week-ends, tes vacances ? Dans un an, combien d’employés souhaites-tu avoir ? Si dans un an, nous recevons une offre pour racheter la boîte, comment réagiras-tu ? Si dans 6 mois, notre salaire ne dépasse pas les 500€, les 1000€, que feras-tu ?

Ais-je un objectif plus important que l’argent ?

N’ayez pas honte de vouloir bien gagner votre vie ! Mais n’en faites pas votre moteur principal. Idéalement, partez de votre passion pour créer votre projet professionnel. Vous rayonnerez beaucoup plus, vous ouvrirez plus facilement certaines portes, vous serez plus endurant et vous n’aurez pas le sentiment de travailler.

Est-ce que j’apporte une solution à un vrai problème ?

Offrir la solution à un problème existant suscitera certainement plus d’intérêt auprès de votre cible potentielle. Les investisseurs sont également beaucoup plus réceptifs à ce genre de projet car on peut plus facilement tester l’idée et estimer le potentiel du marché. Définissez clairement le problème, validez votre hypothèse et prouvez que votre solution est “LA” réponse idéale à une demande existante.

Mes objectifs sont-ils clairement définis pour chaque mois ?

Être visionnaire, c’est bien. Savoir où vous voulez être dans 3 ans, c’est bien aussi. Mais définir une série d’objectifs concrets à réaliser sur le court terme, c’est encore mieux ! Ne soyez pas trop ambitieux et fixez-les mois par mois. Chaque objectif court terme atteint vous donnera le sentiment d’avancer grandement vers votre mission finale. Vous en tirerez une énergie incroyable pour tenir et pour motiver vos équipes.

Suis-je prêt à perdre ma copine, ma voiture, mon logement ou à être fiché à la banque nationale ?

Imaginez le pire ! Le fait de vous y préparer vous permettra de mieux vivre ces situations difficiles si elles se présentent (ce que je ne vous souhaite pas bien-sûr). Cela vous évitera également de commettre certaines erreurs. Pris par l’engouement et la passion que l’on porte à son projet, on se risque parfois au pire. Bien définir ses limites vous permettra de relever la tête au bon moment.

Alors, combien de fois avez-vous répondu “OUI” à ces questions ?

Share on pinterest

Laisser un commentaire

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.