Comment faire face au passage « obligé » à la pension ?

La finalisation de vos projets professionnels ou la reconnaissance du travail accompli sont autant de moments dans la vie qui vous poussent à être fiers de ce que vous réalisez. Durant toutes ces années, vous vous battez pour une qualité de vie, celle que vous choisissez, celle qui vous façonne et qui vous permet de vivre comme vous le souhaitez.

Vous essayez de trouver un équilibre entre ce que vous pouvez offrir comme service et une rémunération décente correspondant à cette offre.

Cette valorisation va de pair avec une envie de vivre bien, vivre mieux. L’achat d’une maison, d’une voiture, l’éducation des enfants, les voyages…

Puis soudain, c’est fini

Ne tremblez pas ! Toute bonne chose a une fin. La vie professionnelle s’apaise peu à peu pour laisser place au repos du guerrier. Et même si vous êtes passionné par votre métier, il faut pouvoir s’arrêter un jour.

En tant qu’indépendant, dire stop à votre projet peut sembler difficile. Voire impossible. Le soutien de vos plus proches collaborateurs devient essentiel. Leurs précieux conseils et le rappel de certaines réussites communes vous aideront à passer ce cap : car il s’agit bien d’un changement de statut fondamental ; vous voilà désormais pensionné !

À vous la liberté ! Mais avec quel argent ?

Chaque indépendant a sa petite formule secrète pour bien économiser. Le calcul de la pension fait partie de ces questions récurrentes qui vous empêchent parfois de bien dormir. On le remarque depuis longtemps, le simple fait d’épargner ne suffit plus. Et comme petite poire pour la soif, l’argent stocké sous le matelas n’est peut-être plus la solution idéale non plus.

Concrètement, une pension déterminée sur base d’un calcul savant validé par l’Etat vous sera versée à partir de vos 65 ans. Uniquement sous certaines conditions, et c’est bien là que vous devez faire attention.

Sachez déjà que malgré les effets d’annonces à propos d’une certaine parité, en tant qu’indépendant, votre pension sera moins élevée que celle d’un employé. Pour prétendre à la même pension que les employés, vous devrez comptabiliser une carrière complète de 45 ans. Vous vous en doutez, ce n’est malheureusement pas le cas pour la majorité des indépendants ! Actuellement, la pension moyenne d’un indépendant s’élève à 900 euros. Bien loin de la parité annoncée…

Les indépendants ont donc tout intérêt à se protéger, en cotisant par exemple, pour une pension complémentaire, ou une assurance-pension. Il existe toute une gamme de produits et services qui permettent de mettre un peu d’argent de côté, chaque année, tout en bénéficiant d’une déductibilité fiscale intéressante.

Passé 65 ans, vous pourrez en bénéficier comme complément utile à votre pension légale. Pensez-y dès aujourd’hui.

Plus d’infos sur votre future pension en tant qu’indépendant.

Share on pinterest

Commentaires

Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.