Les 10 de Securex

Depuis de nombreuses années, Securex fournit un vaste éventail de services RH aux indépendants et aux entreprises, du calcul salarial aux examens médicaux. Ces dix collègues travaillent dans la même entreprise, mais leurs cartes de visite sont pourtant incroyablement différentes.

1. Karin Dillen

Conseillère en prévention – médecin du travail

« En tant que médecin du travail, j’effectue des examens médicaux auprès des travailleurs. Je vois plus de 3.000 personnes par an… C’est beaucoup, certes. Mais je parviens à tisser un lien avec ces travailleurs. Je dis souvent que mon objectif est qu’ils arrivent à l’âge de la retraite en bonne santé. J’essaie de les motiver, de les garder en bonne forme. La prévention, c’est sans doute le plus bel aspect de mon travail.

Outre les examens médicaux, je conseille également les entreprises pour lesquelles je travaille sur le plan de la santé et du bien-être. Je fais la visite de l’entreprise avec l’employeur et je vois si tout est conforme à la réglementation. Le poste de premiers soins est-il en ordre ? Je découvre les coulisses d’entreprises variées : maisons de repos, écoles, entreprises de construction, boulangeries, … Cela rend mon travail passionnant. »

2. Nele Van den Haute

Client Relations Supervisor

« Je suis responsable de trois équipes de Client Advisors en Flandre orientale. Ces personnes travaillent dans les guichets d’entreprise de Gand, Alost et Audenarde, où ils conseillent des indépendants et des entrepreneurs. J’ai moi-même été Client Advisor, je connais donc bien le quotidien de chacun de mes onze collaborateurs. J’essaie aussi de libérer du temps pour mes équipes : trois fois par an, je prévois un entretien individuel avec chacun, tout simplement pour savoir comment les choses se passent, et si tout va bien.

Lors des journées bien chargées, je suis moi aussi derrière le guichet, comme avant. Mais dans cette fonction, je travaille davantage avec des chiffres qu’avec des clients, c’est un fait. J’ai des objectifs à atteindre. J’ai dû m’y faire, mais aujourd’hui, les chiffres et moi, on s’entend bien. »

http://images.mediahuis.feedengage.com/thumb/640-640-80/i/feedengage.mediahuis/project/3/karin-dillen.jpg

3. Jacky Decoster

Data-architect

« Travailler avec les données, c’est crucial dans mon boulot. Un data-architect doit veiller à ce que le traitement des données se passe correctement. Je m’assure également de la qualité optimale de nos données, par exemple en supprimant les doubles entrées de clients. Cela semble assez brut et technique, mais pour moi, c’est passionnant. Les données constituent le nouvel or noir, vous savez. Chez Securex, nous avons une source d’informations énorme : nous possédons les données d’environ 500.000 entreprises, indépendants et particuliers. Ce phénomène de « big data » me fascine.

Mon job est différent d’un jour à l’autre, car les besoins en données évoluent en permanence. Je travaille chez Securex depuis 23 ans, et au fil de ces années, j’ai exercé de nombreuses fonctions différentes. Et avant de m’en rendre compte, je suis devenu l’ancien auquel les jeunes viennent poser leurs questions. »

4. Frédéric Windey

Business Analyst accidents du travail

« Chez Securex, je suis un peu le maillon entre le service des accidents du travail et le département IT. Chaque modification (de la loi) qui influence la gestion des sinistres ou des polices doit être répercutée dans le système IT. Il est primordial que ce système fasse à tout moment les bons calculs.

Je travaille dans le service des accidents du travail depuis quinze ans, et je connais aujourd’hui ce domaine sur le bout de mes doigts. En tant que business analyst, un accident du travail se cantonne des informations sur du papier, car je n’ai jamais de contact personnel avec la victime. Je considère le dossier de manière assez analytique. Ce sont les gestionnaires de sinistre qui approfondissent l’histoire de l’accident. »

5. Kris Van Dorpe

Assistant médical – chauffeur

« Ma fonction en un mot ? Impossible. Je fais des plannings, je fournis une assistance médicale et je conduis le bus. Les travailleurs doivent régulièrement passer des examens médicaux, et Securex envoie un bus médical dans les entreprises. Ce bus est assez impressionnant, vous savez : il comporte un cabinet de consultation avec vestiaires, des toilettes et des bureaux pour les médecins.

J’établis le planning des examens médicaux dans la région d’Alost. Ensuite, je conduis le bus jusqu’à l’entreprise concernée, et dans le bus, j’effectue les examens préliminaires auprès des gens, comme des tests d’urine et auditifs, par exemple. Mon job est très varié, et je l’aime beaucoup. Conduire un tel bus représente une grosse responsabilité… Croyez-moi, vous n’avez pas envie de savoir combien il a coûté ! »

6.Valérie Rogge

Legal advisor

« Je fournis des conseils juridiques en interne aux collaborateurs de Securex. Je réponds également aux questions juridiques des employeurs sur tout ce qui touche à l’emploi : recrutement, licenciement, suspension, etc. Des nouvelles lois sont promulguées tous les jours… Grâce aux gouvernements Di Rupo et Michel. J’ai encore du travail pour les dix prochaines années sans problème.

On attend de nous que nous soyons des experts omniscients, nous nous recyclons donc en permanence et suivons l’actualité de très près. Si un article dans un journal évoque une réduction du crédit-temps, mes antennes sont déjà dressées. On a beau bien connaître la législation, cela ne fait pas encore de vous un bon conseiller. Il faut pouvoir appliquer les lois dans la pratique. »

  1. Jan Devolder

HR business & development manager

« Le fil rouge de mon job, ce sont les gens. Je dirige une équipe de coaches et de psychologues chargés du développement et de l’épanouissement des travailleurs. Ils coachent par exemple des gens qui veulent faire une pause dans leur carrière, ou évaluent de nouveaux collaborateurs au cours de la dernière phase de leur recrutement. Je suis moi-même encore actif comme formateur, coach et examinateur, parce que je veux garder ce contact et parce que j’aime ça.

En outre, les entreprises peuvent s’adresser à moi pour des questions quant à leur approche des ressources humaines. Mon principal défi est de les convaincre et de les encourager à donner une place centrale au capital humain, et d’y investir en permanence. »

8. Brigitte Sohier

Client Advisor employeurs

« Chaque mois, je calcule un millier de fiches de paie. Les premiers et derniers jours du mois sont une véritable course contre la montre. Tout le monde veut être payé à temps, évidemment. Vous pensez que les travailleurs à l’emploi permanent reçoivent chaque mois le même salaire net, environ. Et pourtant… de nombreuses choses entrent en considération, surtout pour les ouvriers qui travaillent en équipe. Chaque secteur a ses propres barèmes, suppléments, indemnisations, … C’est très varié.

Depuis 25 ans, je calcule le salaire de travailleurs du privé. Mon travail a fameusement évolué. Auparavant, je devais saisir et calculer les salaires manuellement. Aujourd’hui, les employeurs envoient leurs prestations par ordinateur. Le temps ainsi gagné nous permet de bien conseiller les entreprises. J’apprécie énormément ce contact quotidien avec les clients. »

9. Chantal Buyse

Marketingmanager Health & Safety, HR-Consult

« Securex Health & Safety et Securex HR Consult développent régulièrement de nouveaux produits et services pour les entreprises. Pensez par exemple à notre approche Indice bien-être, une méthode permettant aux employeurs de dresser la carte de leurs problèmes en matière de bien-être de manière très ciblée. Avec ces produits, nous voulons bien évidemment toucher certains groupes-cible. L’objectif de notre département de marketing est de mettre stratégiquement sur le marché de nouveaux services. Le marketing développe tous les moyens de communication nécessaires, sur papier comme en ligne. Nos experts et nos représentants proposent ces nouveaux services de manière adéquate aux employeurs. 

Dans le cadre de mon travail, les parties concernées sont nombreuses : experts et spécialistes du marketing, commerciaux et partenaires externes… Je dois donc communiquer très clairement, faire preuve de diplomatie et jeter des ponts entre les différents acteurs. Un beau défi, très agréable à relever. »

10. Jeroen Bauwens

Partner advisor

« Je conseille les partenaires de Securex, notamment les comptables et les fiscalistes. Ils sont très importants pour nous, car ils nous apportent de nouveaux clients. Dans un certain sens, vous pouvez me considérer comme un représentant : je passe chez les comptables et je veille à ce qu’ils pensent à nous lorsqu’un jeune indépendant vient chez eux.

J’aide aussi le comptable lors du lancement des activités de leurs clients : je veille au bon déroulement administratif et je lance toutes les procédures. Dans ce cadre, je me rends personnellement chez le plombier, la coiffeuse ou le chef d’entreprise, pour les conseiller et les encadrer. J’essaie de faire en sorte qu’ils soient satisfaits, et leur comptable également. »

 

Source: Mark Magazine

Share on pinterest

Laisser un commentaire

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.