Trinquons à l’avenir de L&D !

Apprendre et évoluer : chez Securex, nous n’en faisons pas une bonne résolution, mais une priorité permanente. La preuve ? Le nombre élevé de formations organisés par Securex Learning : pas moins de 200 formations différentes en interne et 688 séances de formation en 2016. Celles-ci portaient, par exemple, sur le développement de compétences personnelles, l’acquisition de connaissances et de compétences nécessaires à l’exercice d’une fonction particulière ou revêtaient la forme de coachings individuels.

Mais l’apprentissage ne se limite pas à une offre de formation.

L’apprentissage sur le terrain, les moments de réflexion informels, les brainstormings, projets et intervisions, etc. sont pour le moins tout aussi enrichissants. Il nous arrive parfois d’oublier que nous apprenons bel et bien pendant ces moments. Peut-être, parce qu’ils ne sont pas consignés comme de véritables moments d’apprentissage dans un outil de formation.

C’est, cependant, sur ce point que Learning & Development doit encore relever de nombreux défis. Outre le fait de proposer une offre de formation classique, L&D peut stimuler les collaborateurs à échanger davantage entre eux et les sensibiliser aux moments d’apprentissage informels. C’est également la raison pour laquelle nous avons préféré le « Learning & Development » au « Training & Development ». Nous avons récemment lancé un nouvel intranet ainsi que l’application Yammer. Autant d’outils qui nous seront utiles dans le futur. Ils ne sont cependant pas les seuls : bien d’autres outils de communication et d’apprentissage ont le vent en poupe. À vous donc de séparer le bon grain de l’ivraie et de trouver celui qui pourra cimenter encore plus notre culture d’apprentissage.

L&D devra parfois oser faire place à des sessions de formation quelque peu atypiques. Les ateliers « Généralistes créatifs », que nous avions organisés en 2016, sont les premiers à me venir à l’esprit. Sans oublier l’avènement du gamified learning et des e-learnings. Le gamified learning a été introduit pour la première fois par le biais d’onboarding games développés pour nos nouveaux collaborateurs. Une procédure passionnante et au succès tel qu’elle a sans doute laissé un « petit goût de trop peu ». Sans parler de l’arrivée de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée auxquelles, dans un avenir sans doute pas si lointain, nous ferons aussi la part belle au sein de L&D.

Dans un monde qui change à une vitesse fulgurante, où l’ambiguïté règne en maître et où les contacts se font de plus en plus fugaces, l’apprentissage devient une donnée tout aussi dynamique et variable. Les défis que devra relever L&D sont donc majeurs, mais sont avant tout fascinants.

Trinquons à une année 2017 enrichissante !

Share on pinterest

Laisser un commentaire

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.